Feu à Gatineau


Dans la nuit du 25 décembre, deux casernes de pompiers ont été fermées à Gatineau, faute de lieutenants pour diriger les opérations.
C’est consternant! Des gens auraient pu mourir brûlés parce que nos pompiers refusaient de travailler. Je veux bien croire qu’il y a un conflit de travail, mais il doit bien y avoir des servives essentiels à respecter. Si nos propores pompiers font la preuve eux-mêmes qu’en bout de ligne on a deux casernes de trop, on coupera les emplois de pompiers et on paiera moins de taxes, mais si ces casernes sont essentielles, les lieutenents, par leur geste, auront mis la population de Gatineau en danger. Il y a incohérence avec les discours de prévention. Si nos piles sont dans le détecteur et qu’on appelle rapidement les pompiers, s’ils ne viennent pas, on n’est pas plus avancés.
Les policiers eux, portent un uniforme de camouflage et des casquettes pour qu’on voie qu’ils sont en négociation. Ça dérange un peu, mais ils ne ralentissent pas leur cadence quand il y a un appel d’urgence; du moins je l’espère. 
 
Ce que les pompiers ont fait est inacceptable. Il faut trouver autre chose pour manifester votre mécontentement parce qu’un jour, qui sait, des gens périront peut-être parce que vous êtes en négociation.
 
Décidément: y’a pas de médecin à l’hôpital, les policiers sont en négociation, les pompiers ferment leurs casernes, le yable est dans bricole ou ça va mal au Bureau. 
 
Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s