Les boules de Julie, la boule de Maxim


 
 
Voilà un article d’Alain Dubuc. Ce qui me fait tiquer, c’est le titre. Je le trouve sexiste, mais discutons donc de la grosseur des boules. Les boules de Julie semblent ébranler l’imagination de plusieurs hommes. Grosses, fermes, elles semblent accueillantes.
 
La boule de Maxim est petite, molle, fragile et faible. Pour avoir accepté de placer le nom de madame Couillard comme conjointe,  il ne fallait pas réfléchir beaucoup. Un ministre avec une ex de motards criminalisés, c’est pour le moins questionnable. Pousser l’ébranlement de conscience jusqu’à oublier une valise classée XXX, euh…classifiée secret d’état chez Julie Couillard, c’est pas très fort non plus. Ce faisant, la boule de Maxim Bernier a mis le Canada entier et peut-être même l’OTAN dans une position pour le moins inconfortable.
 
Les boules de Julie doivent faire du 38.
La boule de Maxim doit faire du 28 AAA.
 
Êtes-vous d’accord avec mon évaluation de boules, monsieur Dubuc?
 
Combien de femmes portent du 38 ? Certes, pas seulement Julie Couillard. J’en connais personnellement quelques-unes. Constituent-elles toutes un danger pour l’"appareil gouverne-mental" ? Si oui, on est dans la gadoue pas à peu près.
 
Je persiste à croire qu’ici, le problème ne réside pas uniquement dans les boules de Julie Couillard. Non,  il ne s’agit pas d’une histoire de boules, mais d’une histoire avec beaucoup de queue et peu de boule. Non?
Publicités
Cet article a été publié dans socio-politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s