La mafia du quartier


On sonne à la porte. J’ouvre. Un jeune homme me dit: Je suis étudiant à l’Université Laval à Québec pis j’viens de parler de ça avec votre voisin: votre asphalte n’a pas été refait depuis…cinq ou six ans. Elle a soif.

Je l’interrompt: Je suis désolée, on n’a pas d’argent pour refaire l’asphalte que le voisin n’aime pas, mais s’il veut payer la facture, j’suis très ouverte à l’idée. Merci, aurevoir! ( ben non, c’pas vrai, j’ai pas dit ça, mais je le pensais.)

Je referme la porte. Non mais…j’en ai marre de ces vendeurs itinérants à qui on ne demande rien et qui nous manipulent. Mon voisin est super gentil. Jamais il n’aurait dit une telle chose.

Et quand je jugerai que l’asphalte est à refaire, je trouverai moi-même une personne fiable pour le refaire.

Le jeune homme de l’Université Laval à Québec a lancé une bouteille de Labatt Bleue sur mon terrain avant de repartir.J’sais toujours pas qui a soif, mon asphalte ou mon vendeur d’asphalte?

C’était comme pour le gazon que l’on veut bio-éco. Une dame m’a tancée vertement ( hihihihi) parce que je ne mets pas de produits chimiques sur notre gazon et qu’elle a des pissenlits qui ornent sa pelouse. Elle paye pour avoir un beau gazon, dit-elle. Ben moi, j’veux un gazon sans produits cancérigènes. Qui a raison ?

Je ne m’avancerai pas là-dessus, mais je ne vais pas la voir pour lui reprocher son manque de compréhension qui peut causer des torts à ma santé et à la santé de tous les voisins.

Faque…

Bon, ok, ça fait un mois qu’il fait sombre. Grrrrrrr.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La mafia du quartier

  1. loulou dit :

    Hihihi! vous avez une façon de raconter ça qui donne envie de… ben hihihi! Moi, ça fait longtemps que j\’ai réglé le problème des vendeurs itinérants: je réponds jamais à la porte. Sauf si j\’attends quelqu\’un, j\’suis pas là. Même s\’il y a de la lumière, la télé est ouverte et ma voiture est dans l\’allée. Sonnez, sonnez, y a personne. Non, non, même si vous m\’avez vue à travers le store, chus pas là!Pour votre gazon, comme vous dites, elle vous reproche vos pissenlits mais vous impose ses produits nuisibles pour la santé… Mon gazon est le plus beau champ de pissenlits de toute ma rue, j\’pourrais gagner un prix. Y a pas un voisin qui chiale parce qu\’il n\’y a pas un voisin qui utilise des produits chimiques. Suis chanceuse, hein? 😉

  2. M. dit :

    Y\’a tu des maisons à vendre par chez vous ? 😉 Pis c\’t\’à Québec en plus. Y\’en a qui sont gâtés…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s