Michèle Bourgon, Nicole Balvay-Haillot et Lysette Brochu à Vézelay


http://www.info07.com/Culture/2013-03-02/article-3190309/Trois-ecrivaines-et-Vezelay/1

par Antony Da Silva-Casimiro

Lysette Brochu, Michèle Bourgon et Nicole Balvay-Haillot ont un lieu qui les unit: Vézelay. Ou plus précisément la Maison Jules-Roy ( lieu de mémoire consacré à l’écrivain français, récipiendaire du prix Renaudot.)

Sujets :
Région de Vézelay , France , Bourgogne

Cette bâtisse, qu’on retrouve en Bourgogne en France à quelques heures de Paris, est devenue un centre littéraire où les auteurs de partout à travers le monde peuvent se recueillir en paix et faire ce en quoi ils sont bons: écrire.

Les trois écrivaines, qui ont toutes un lien les unissant à la région, ont toutes visité ce coin du Vieux-Continent à un moment ou à un autre, au cours des dernières années. Bien qu’elles n’aient pas connu les mêmes aventures, il n’en demeure pas moins qu’elles en sont toutes revenues avec des «souvenirs merveilleux» de la maison pour auteurs.

Alors que son amie Nicole lui vantait les mérites de Vézelay, Lysette Brochu a entrepris les démarches pour s’y rendre elle aussi. Lysette n’est pas seulement tombée amoureuse de l’endroit, mais également de Jules Roy. Pendant les deux mois où elle a résidé à Vézelay, en 2010, sa perspective a changé. Jules Roy, un écrivain célèbre, mais également mal connu, a remporté plusieurs prix au cours de sa vie. Cependant, peu louangent encore ses mérites et lisent ses bouquins où il ne cesse de dénoncer les injustices et même des coups tordus.

«En découvrant les lieux, je comprenais que j’étais dans les mêmes lieux où Jules Roy avait habité. Il y avait des archives sur lui et des lettres conservées dans lesquelles il parlait à d’autres auteurs.»

Elle s’en est inspirée pour écrire Mes lettres et poèmes à Jules Roy. Dans ce livre, elle voulait que les Canadiens apprennent à connaitre l’homme comme elle a appris à le connaître, de même qu’ils découvrent, dans ce livre, la région de Vézelay.

Les mésaventures d’une enseignante

Pour Michèle Bourgon, enseignante au Cégep de l’Outaouais, il s’agissait d’un rêve qu’elle voulait réaliser. Lorsqu’on lui parlait de la France, elle avait le sourire aux lèvres. Donc, écrire sur et dans ce pays était une occasion inespérée.

Elle se souviendra longtemps de son rêve, qui se résume par des (més)aventures à n’en plus finir. «Ç’a été un choc culturel pour moi.«Y’a pas de soucis!» Les Français ne cessaient de me répéter cette jolie phrase, mais il y en avait toujours des soucis», a indiqué la nouvelliste. Ce sera le titre de son livre.

Elle a fait la connaissance des tarentules et des scorpions. «Moi, qui croyais qu’on ne voyait ça qu’en Afrique», a-t-elle dit en riant. Ajouter à cela le fait qu’elle a perdu un plombage et qu’à Vézelay, il n’y avait pas de dentiste à cette époque de l’année. Ou encore que les médicaments ne sont pas les mêmes que de l’autre côté de l’océan Atlantique.

Cependant, elle avoue avoir une bonne impression de ce coin de la France et souhaite d’ailleurs y retourner.

Retour aux sources

Quant à Nicole Balvay-Haillot, cette Franco-Québécoise, elle a été la première des trois à visiter la maison Jules-Roy. Il s’agissait pour elle de revenir sur sa terre natale.

C’est par un pur hasard qu’elle a décidé de séjourner quelque temps à Vézelay. Elle aurait pu choisir n’importe quel endroit, mais a finalement opté pour celui-ci. C’est le lieu qui lui a permis de retrouver les traces et la mémoire sur l’histoire de sa famille. Histoire qu’elle publiera prochainement. Nicole a tellement aimé son séjour qu’elle y est retournée en 2011. Durant ses deux visites, elle a animé des ateliers au centre littéraire de la maison Jules Roy.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s