Pacha malade :( Calculs urinaires :(


Pacha est malade   On dirait une infection urinaire.

Il ne s’assoit plus, reste près de la litière. Il pleure un peu; on voit qu’il a mal. Je vais tenter de joindre un hôpital vétérinaire.
Évidemment, c’est samedi après-midi de la Saint-Jean. Je trouve une clinique vétérinaire d’urgence à Ottawa.
On diagnostique des calculs urinaires qui bloquent l’urètre. S’il n’est pas immédiatement traité, il est mort dans 48 heures.
Vendredi, mon chat batifolait avec les herbes hautes sur mon banc de poète. Samedi, il s’approchait du gouffre.
Là, je dois me poser la question à savoir si je débourse $3000.00 pour ( peut-être) le sauver. Je me demande si ce prix est si élevé parce qu’on est en fin de semaine, que c’est une clinique d’urgence à Ottawa ou si c’est le prix partout ? Je venais faire soigner mon chat et là, je dois penser à l’euthanasie. Je n’ai pas $3000 dollars à donner au vétérinaire surtout que l’opération n’est pas garantie. Elle me demande de réfléchir. Je suis bouleversée. J’entends Pacha qui miaule dans sa cage. Pauvre p’tit loup ! La vétérinaire revient me voir. Ma réponse est la même, implacablement logique. Elle me demande alors jusqu’où je peux aller ( financièrement ) pour mon chat.  Je réfléchis…$500.00
Elle va voir le vétérinaire en chef, revient et me dit: Il va falloir mettre un peu plus. Pour vraiment les soins de base, ça va coûter $675.00
Bon…ok… mais en moi-même, je me demande si c’est la bonne décision. Il va peut-être mourir de toute façon.
 C’est ça ou l’euthanasie. Que sera la suite ? Je me sens coupable de ne pas vouloir payer ce prix. J’imagine que tous ceux qui ont des animaux ont vécu cela.
On tond les pattes  de mon chat et on lui pose des cathéters aux pattes. On dirait que les vétérinaires sont aux prises avec un tigre du Bengale. Il hurle, feule, miaule de façon stridente. Il les hait, c’est certain.
Pacha est très mal en point. On lui a extrait deux grosses pierres et là, on tente de savoir s’il y en a partout. Je l’ai laissé à la clinique où on fera ce qu’on pourra et on me téléphonera plus tard. On me répète que, malgré l’opération, on n’est pas certain de le sauver…
Je reviens chez moi en pleurant. Je me couche et quelques heures plus tard, la vété me téléphone. Il est prêt à sortir.
Je reviens de chez le vétérinaire ottavien. Pacha est toujours vivant, mais si demain, il ne va pas mieux, il ira au paradis des chats 😦
Pacha est assommé par les médicaments. Il n’a pas bougé de la nuit. La journée sera déterminante.Il est ici, couché sur le tapis et il ne bouge pas de là. Il me pousse de la tête pour avoir des caresses. Il est évident qu’il a très peur.
Ses petites pattes sont ensanglantées.
Dimanche: Pacha doit aller mieux. Ce matin, il s’est battu pour ne pas avaler ses médicaments et il a fait…pipi.
Hey, les mamans de chats, je viens de retrouver 3 demi-antibiotiques sur le tapis…Pacha fait semblant de les prendre, s’en va un peu plus loin et les recrache. P’tit maususse. Comment faire pour être certaine qu’il les avale ?
Je l’ai eu, mais il a fait pipi sur moi .J’ai mis une pince sur son cou, j’ai tenu sa face contre moi et j’ai ouvert sa gueule et ai lancé la pilule. Il a feulé. J’ai flatté le dessous de son cou. J’ai alors remarqué qu’il s’apprêtait à la recracher. J’ai vivement empoigné sa bouche, l’ai fermé et ai flatté vivement son cou. Glourp, il a fait 🙂 Ensuite j’ai pris la seringue et j’ai seringué à fond. Il a sauté quasiment jusqu’au plafond. C’était la dernière seringue de ce produit-là. Ouf! Demain, on commence autre chose.
Lundi:
Si un cinéaste nous avait suivis Pacha et moi, ce matin…Moi qui le tiens serré dans une serviette, lui ouvre la gueule. Lui qui feule, gronde, se débat, qui à chaque fois recrache le médicament. Lui qui s’échappe. Moi qui cours après. Le débusque sous le lit avec le balais, sous la table de cuisine avec le même instrument. Il court. Moi aussi derrière lui. J’attrape une longue serviette, la lui jette dessus. Il s’immobilise. Je l’enveloppe en pogo, ( il ressemble à ET ) le place sur mes genoux, lui enfourne les médocs. Il les recrache tellement fort que les petites pilules me passent de chaque côté de la tête. Un peu plus et c’est lui qui me les mettait dans la bouche. Finalement, je réussis et je suis le trajet des granules jusqu’au fond de son estomac. Il s’est avachi sur le tapis et boude fort. Il n’a absolument rien mangé ce matin avant l’épisode de la course autour du monde. Le stress va le tuer ou me tuer moi. Il pèse une vingtaine de livres. J’ai un autre médicament à lui donner. Je pense que je vais attendre un tipeu…Cette fois-ci dans une seringue.
Là, je suis prêt à travailler avec des lions 🙂 Demain, le fun recommence. Si vous l’entendiez. On pourrait enregistrer les sons et produire Exorciste. Affolant!
Et moi, comme un ninja, je tourne sur moi-même, virevolte, saute au plafond, marche sur les murs, l’attrape et réussis à le médicamenter.
Survivra-t-il ? Il a perdu l’une de ses neuf vies, c’est sûr. Dossier à suivre.
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pacha malade :( Calculs urinaires :(

  1. Pauvre petit Pacha ! J’espère qu’il va guérir ! Il faut le flatter beaucoup… tit chou.
    Tu es toute une conteuse chère Mère Michèle ! Oui, oui, j’ai de la sympathie pour toi aussi. Jouer au ninja à ton âge… hi! hi! Et être couverte de pipi de chat, hum!
    Bon courage ! J’ai hâte de lire la suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s