Rejoindre le paradis des félins…


Pacha est malade depuis un bout de temps. Je pense qu’il fait du diabète. Il boit des litres d’eau, a faim tout le temps et il maigrit. Quand je le caresse, je sens toutes ses vertèbres. Lui qui était si gros et si beau. Il perd aussi des touffes de poils. Le faire soigner coûterait un prix de fou. Je devrais le piquer deux fois par jour avec de l’insuline.

Hier soir, je l’examine et je vois qu’un de ses yeux est un peu voilé. Il doit commencer à souffrir…

L’année dernière, quand il avait eu sa maladie rénale, lui faire avaler ses pilules, c’était la croix et la bannière. Il hurlait, me fuyait, je courais, le rattrapait, lui faisait ouvrir la gueule, il feulait, voulait me mordre. Et ça a avait coûté $695.00 plus les médicaments.

Je pense maintenant que les jours de mon amour de Pacha sont comptés. Je lui parle du paradis des chats. Il miaule fort. Mais je pense que c’est plutôt pour moi que je lui parle de ça. Pour m’habituer à l’idée que ce bon compagnon va aussi me quitter.

Encore deux semaines…et je vais chez le vétérinaire. On verra ce qu’il dira…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Rejoindre le paradis des félins…

  1. Claudine Bertrand-Paradis (et Daniel) dit :

    Bonjour Michèle,
    Soigner un chat atteint de diabète ne coûte pas cher : la petite bouteille d’insuline du vet va loin, les aiguilles sont données d’habitude. L’un de nos chats a survécu trois ans. Comme c’était un gros gourmand, je lui faisais l’injection dans la peau du cou pendant qu’il mangeait. Rapide et sans douleur. Pour vérifier le taux de sucre, deux méthodes :
    – même petit appareil que pour les humains, mais il faut prélever la goutte de sang au niveau de l’oreille. Pas évident du tout , même si on est deux. Le minou finit par nous fuir.
    – la bonne vieille méthode de la litière. ¨Ca demande « plus de travail « , mais pas besoin de la collaboration du chat.
    Notre chat a gagné trois ans, avec des hauts et des bas, mais il a apprécié ce sursis et nous aussi. Bien sûr, il ne pouvait plus sauter bien haut, son poil était moins beau et il avait maigri, mais c’est – à mes yeux du moins – loin d’être la maladie la plus débilitante chez un minou.
    Cela dit, je ne cherche pas à convaincre. Nos chats sont capables de nous envoyer des messages de bien des façons…

    « Bonne merde » à Pacha!

    Claudine Bertrand-Paradis

    P.S. de Daniel : Faut être sûr que c’est le diabète. Ça pourrait être autre chose. Et puis, il y a une sorte de diabète dont les chats guérissent : c’est arrivé à un des miens; il avait contracté le diabète à cause des multiples injections de cortisone nécessaires pour soigner autre chose. Bonne chance!

  2. Pauvre petit minou! Une chance que tu as les Paradis pour te donner leur opinion, ce sont des âmes qui aiment beaucoup les petites bêtes… et « le paradis des chats » si jamais les choses empirent. Garde nous au courant. C’est triste, car je sais combien tu es attachée à ton Pacha.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s