Des noces de bois à Gatineau ! Concours Des nouvelles de Gatineau


Des nouvelles de Gatineau-cinquième édition.

Déjà cinq ans depuis le début de cette merveilleuse aventure littéraire…Cinq ans où plus de 300 auteures et auteurs d’ici et de plusieurs coins de la francophonie ont cogité, inventé, écrit sur Gatineau et ses multiples avenues.

Foisonnante, inspirante, la quatrième plus grande ville du Québec,  a réussi à stimuler l’imaginaire de plusieurs avec ses centaines de nouvelles publiées en trois tomes. On peut dire que Gatineau vit maintenant dans la littérature. Trois recueils des meilleures nouvelles publiés chez Vents d’ouest en témoignent.

Cinq ans…des noces de bois entre la Ville, la littérature, les auteurs et les lecteurs. Cinq ans d’inspiration et…d’expiration. Un souffle puissant !

Nous le savons tous et toutes, Gatineau est née du mariage du bois et de l’eau. De ces épousailles  a germé une ville fière et passionnée.

Des profondeurs des forêts gatinoises s’est élevé le canot de la chasse-galerie, des campements de bûcherons à la drave a surgi sur une bille de bois l’incontournable  Jos Montferrand et on peut dire que, des rapides de la Gatineau à la Fontaine des bâtisseurs,  il n’y a qu’un petit portage.

Bref, le bois a constitué un élément incontournable dans l’édification de la ville.  Racines  profondes, trempées dans la rivière des Outaouais où bouillonnent toute notre diversité, ramifications qui courent sous cette terre féconde, feuillages splendides qui saluent le ciel. D’ailleurs, la devise, Fortunae meae, multorum faber (Artisan de mon sort et de celui de plusieurs) s’applique à l’industrie forestière, jadis principale industrie de la ville, en même temps qu’au travail d’un grand nombre de citoyens et citoyennes.

Vous l’aurez sûrement deviné, le thème du concours Des nouvelles de Gatineau 2015 sera…le bois.

Notre slogan pour cette année : Des noces de bois !

Il s’agira d’écrire une nouvelle qui se situe à Gatineau et qui présente une essence de bois comme le pin, le bouleau, l’érable, le hêtre, etc. Les essences de bois de tous les pays sont acceptées. Il pourrait s’agir, par exemple, d’un petit bijou de bois d’érable retrouvé dans les coffres poussiéreux du grenier de la maison d’une grand-maman qui a perdu la mémoire ou encore d’une sculpture représentant une vierge noire rapportée d’un voyage en des pays mystérieux. Mettez votre imaginaire à l’ouvrage.

Vous le comprendrez bien, il ne s’agit pas nécessairement d’écrire sur un mariage. Toutes les histoires sont permises. Attention cependant à ce qu’elles correspondent à la définition de la nouvelle proposée dans les règlements du concours. Chaque année, nous recevons des contes ou des récits. Malgré leur valeur, ces textes ne peuvent participer à la compétition littéraire.

Nous déclarons donc ouvert le cinquième concours littéraire Des nouvelles de Gatineau-Des noces de bois !

On vous attend. On a déjà hâte de vous lire 🙂

Voici toutes les informations pertinentes sur le site internet suivant:

http://www.gatineau.ca/portail/default.aspx?p=quoi_faire/bibliotheque/nouvelles_gatineau

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s