Jour 1: Je voudrais voir la mer !


Après le déjeuner chez Timoton, nous réintégrons l’habitacle de Blanche-Neige ( le nom de ma voiture ). Thé remarque que mon pare-brise avant est recouvert d’un film gras. Sans attendre mon approbation, la voilà qui déverse à flot le contenu d’une canette de Coca-Cola sur la vitre. Chez moi, consternation…mais elle est devenue folle ou quoi? Elle frotte la lunette avant sous mon regard torve. Étincelant le pare-brise…Devant ma bouche bée, elle m’explique que tout le monde connaît ça, qu’y’a ben juste moi qui sais pas ça, que c’est une vieux truc de camionneur…Bon ben…madame Chasse-tache m’a appris quelque chose.

Et nous voilà parties de village en village sous le soleil d’été pour un long voyage ( ce n’est pas de moi; c’est une chanson )

Long d’autant plus qu’arrivées au pied du pont séparant le Canada des États, il y a une bifurcation. Y’en n’aura pas de facile disait Toe Blake. Nous bifurquons longuement. Promenade dans la sympathique ville de Cornwall…jusqu’à retrouver le pont où nous devrons payer $3:50 canadiens pour traverser. Bing, douanes américaines. Un séduisant douanier nous interpelle. Soyons sérieuses. Il s’adresse à moi d’abord :

Lui :For what reason are you coming in USA ?

Moi : Because I am  vacancy, lui sussure-je avec un sourire éblouissant.

Thérèse essuie une larme. J’en essuierai plusieurs quand elle désignera Moose crossing comme Mouse crossing. Je vois des milliers de petites souris traverser l’autoroute…

Where do you come from ?

Gatineau

Thérèse, sans même être interrogée, rétorque: And me…et elle nomme son lieu de résidence. Bien sûr, elle aussi veut absolument s’adresser au douanier. Je fulmine. On va avoir droit à la fouille de Blanche-Neige si elle continue comme ça.

And where are you going ?

Wells Beach.

Where ?

Thérèse: Ogunnequitte !

What are you going to do in Ogdensburg ?

Moi : Ogunquit ? Euh…vacancy…

Ogdensburg est une ville qui abrite une prison fédérale…

Do you have alcool in this car ?

Yeah! et moi d’énumérer les bons vins que nous transportons 🙂

Découragé, le douanier nous souhaite Good « vacancy »en souriant de ses beaux yeux.

Dans le fabuleux état du Vermont, nous apercevons une jeune femme de confessionnalité amish. Elle porte le costume et pousse un rotoculteur dans un champ. Nous discutons de la pertinence de la dénoncer à sa communauté parce qu’elle utilise un appareil à moteur. La binette devrait suffire. Le moteur n’est-il pas un instrument du diable ?

J’en profite pour instruire Thérèse en lui mentionnant que dans certains états que nous traverserons, il existe des communautés Shakers. Ces regroupements de personnes célibataires se retrouvent le samedi soir pour « shaker ». Danser devrait-on dire. Ils « shakent » pour effacer leurs mauvaises pensées.

On se contentera du shaker à cocktail pour se rappeler nos mauvaises pensées 🙂

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jour 1: Je voudrais voir la mer !

  1. Ping : Voyage à la mer- 2106- Complet | Les humeurs de la Mère Michèle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s