Jour 2 ( 3ième partie)


Après les nénuphars, les homards 🙂 Direction Cape Pourpoise. Des odeurs de varech, de limon, de poisson…Tout embaume ce bord de mer. On y voit au loin un phare. Je demande à Copinette de le prendre en photo. Elle s’exécute et me dit: Eille, y’a trois gars en haut du phare! C’est qu’elle l’a la caméra la Thérèse. J’aimerais bien prendre un cocktail, mais la petite terrasse est remplie de clients. Bah…Federal Jack ne perd rien pour attendre.

Retour au village de Kennebunk Port où nous pénétrons dans un stationnement réservé à la petite brasserie. OH Seigneur ! Un jeune homme pédant nous explique à toute vitesse où nous devons aller. Je lui demande de parler moins vite. Il lève les yeux au ciel, dit quelque chose de blessant sur nous à son collègue ( il pense que nous ne parlons pas un mot d’anglais) J,arrête la voiture et je dis: Eille, we speak English but you just have to speak slowlier and we will understand.

Il pense alors que je parle espéranto ou je ne sais quoi. Il se met à faire le mime. Franchement Armand 😦

C’est un voiturier qui stationnera Blanche-Neige à l’arrière du pub. évidemment, Blanche-Neige n’est pas une Jag décapotable et nous ne sommes pas Pamela Anderson. Qu’il aille au diable.

Attablées devant une bonne bière ( Thérèse parle encore de la Samuel Jackson d’hier soir… ) on admire le petit port de Kennebunk. La luminosité est parfaite. Tellement fatiguées qu’on ne parle presque pas. On sirote le bonheur assises sur des tabourets orientés directement sur le petit port quand tout soudain, un homme sur une planche rame . Nos 4 yeux le suivent. Il s,arrête, lance ce qui semble être une ligne à pêche. Deux lancers et…une bête monstrueuse le tire derrière un gros bateau. Il manque de tomber à l’eau. manquerait plus qu’on doive le sauver, lui donner la respiration artificielle et tuer Jaw. Pas nécessairement dans cet ordre. Un vrai film. La journaliste sort son appareil photo, filme, prend des photos. L’homme réapparaît toujours tiré par la baleine. Puis le poisson faiblit. Le pêcheur réussit à le sortir de l’eau. Un gros bar 🙂 Du bar, nous voyons le bar. Euh…Il est temps de partir, je crois.

De retour au stationnement où un autre voiturier parle à un autre à propos d’un conducteur qui n’a pas saisi ce qu’il dit: It is probably Canadian or French people. Il le dit avec tellement de mépris. Thérèse se place derrière lui et crie Bravo! Il la regarde désespéré.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jour 2 ( 3ième partie)

  1. Ping : Voyage à la mer- 2106- Complet | Les humeurs de la Mère Michèle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s