Jour 4


Oh lalalalalalala. J’ai oublié de vous dire que dès la première journée, j’ai fait connaître à Thérèse un magasin qui me rend folle dingue: Cannon Outlet, juste à côté de notre hôtel.

Woush woush, les gars. Rien là pour vous intéresser.

Quand je rentre là, je me transforme en une femme incontrôlable. Chaque fois, ça me fait le même effet. je connais même personnellement la Scary Cashier ( qui a écrit à Thérèse ). Dès qu’on est rentrées, Thérèse l’identifie illico. On rit, mais en cette première journée où on arrive de Gatineau, on n’aura évidemment pas le temps de s’imprégner de l’ambiance Litterie extrême du lieu. Qu’à cela ne tienne, nous reviendrons. J’ai avisé Copinette que je reste au minimum une heure à cet endroit.

Bon…Jour 4…C’est tout grisou. Pour parer à la grisaille, Cannon Outlet. Des débarbouillettes, des quilts, des draps, des rideaux, alouette ! Je tâte tout, je défais les emballages, je prends, je remets, je questionne la vendeuse, bref… à chaque deux minutes, je crie: Thérèse, t’es où ? Viens ici, j’veux te montrer quelque chose.

Si je ne crie pas Thérèse 50 fois…Très patiente, Ma chum ne se cache pas à l’arrière d’un quilt. Elle répond présente`quasiment à chaque fois.

Thérèse, aimes-tu la couleur de ? Penses-tu que ça serait beau ? Je devrais tu en prendre 5 ? Trouves-tu que les rideaux sont… ?

Un veau lâché lousse au printemps. Thérèse aussi se prend au jeu et magasine à plein. des serviettes de plage, des débarbouillettes, des tapis pour la vaisselle…

On a dû y passer au moins deux heures cette fois-ci.

On sort de là en se promettant de ne plus y remettre les pieds sinon ça va nous prendre une valise sur le toit pour revenir. Tout le siège arrière est rempli d’oreillers King, de quilts ( courtepointes)  et de draps. Hurlements de bonheur des acheteuses compulsives. Le pire, c’est qu’on y reviendra la journée de notre départ et qu’on achètera encore pas mal d’articles. L’une des vendeuses me salue bien bas en me disant: I saw you yesterday. Moi, Je réponds: Oh no, non, non, it was not me.

Elle dit: Yes, your friend is Theresa…

Ben je comprends qu’elle sache le nom de ma friend. J’ai dû l’appeler une cinquantaine de fois à voix haute dans ce magasin. On s’est amusées comme deux petites filles dans un magasin de poupées.

Imaginez un seul instant la fille de la radio « capoter » sur une courtepointe 🙂 Hahahaha! Juste à y penser, je souris encore.

 

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jour 4

  1. Ping : Voyage à la mer- 2106- Complet | Les humeurs de la Mère Michèle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s