Bonne fête frérot ! Je t’aime!


Il est né le divin enfant le 18 novembre 1956. Un scorpion…

J’ai été conçue à Noël; lui, à la Saint-Valentin.

Frérot était rouquin frisé tout pivelé de taches de rousseur.  Il devait être mignon comme tout, mais il m’enlevait l’attention de papa et maman. Faque…

Un jour, alors qu’il était poupon, la gardienne m’a perdue de vue un court moment. J’ai empoigné le carrosse de mon frère et lui ai donné sa première « ride ». Je courais avec le landau et j’ai terminé la course dans un mur. Bang le beubé. Ouinnnnnnnnnn…

Une autre fois, alors que ma mère passait le jambon au hache viande, j’ai poussé l’appareil de fonte pour qu’il tombe sur les mignons orteils de frérot. Honnnnnn, pôvre p’tit: un orteil noir pis ben des ouinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnns.

La meilleure, c’est quand un matin, j’ai eu la brillante idée de jouer à la cachette avec lui. Il s’est enfermé dans le coffre de cèdre et, malheureusement, le loquet s’est verrouillé tout seul… Vous dire dans quel était était ma mère…Elle a téléphoné à mon père à son travail. Il est arrivé très vite, a délivré mon frère et m’a livrée aux lions. En fait, plus clairement, j’en ai mangé une maudite 🙂

Dans l’auto, j’sais pas pour quelle raison, mais mes parents nous assoyaient quasiment toujours côte à côte. Ça prenait au maximum 15 minutes et IL me faisait des grimaces ou me pinçait. Ben là…le diable prenait et mon père pesait sur les freins, ouvrait la porte, m’accrochait par le bras et me secouait un peu, m’enfournait braillante et trépignante sur le siège arrière où, mon frère, le divin enfant, me faisait des grimaces, bien lové entre mes deux parents.

Devenus ados, encore une fois, la chicane a pris. Mes parents étaient partis dans une soirée. Nous nous gardions seuls. mauvaise idée. Pour quel motif nous sommes-nous chicanés, m’en rappelle plus, mais ce fut épique. Il a perdu le contrôle… Je me suis enfermée dans la salle de bain, porte verrouillée. Lui, il a approché la chaise berceuse; il l’a collée sur la porte de la salle de bain. Impossible de sortir…J’ai attrapé la canette de fixatif de ma mère, ai ouvert la porte et la lui ai lancée par la tête.  OHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH! Mauvais « moove » L’incroyable Hulk, c’est rien à côté de frérot enragé…Il a défoncé la porte…

Oui, c’est bien beau tout ça, mais si papa revient et qu’il voit ça…ai-je dit, tremblant d’effroi. Ça nous a réconciliés rapidement. Lui avec sa prune dans le front et moi, douce comme une moutonne…on a changé la porte du placard contre la porte de la salle de bain. Hélas, mille fois hélas, mes parents sont arrivés pendant la permutation….Aie!

Quoiqu’il en soit, j’ai le meilleur frère du monde ( le bonheur n’a pas d’histoire alors j’vous raconte pas à quel point il est merveilleux )et le 18 novembre, c’est son anniversaire.

Que ces anniversaires soient encore nombreux et heureux, cher frère 🙂 Je t’aime gros 🙂 XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bonne fête frérot ! Je t’aime!

  1. Raymond Ouimet dit :

    Pas facile d’être ton frère !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s